Le Tournoi de France victime du coronavirus