Brigitte Henriques : “ce ne sont pas les clubs ni la Fédération qui décident des modalités sanitaires ; c’est l’État et le Gouvernement.”