Göteborg : le désespoir laisse place à un espoir de renouveau.