Et si le futur président de l’Olympique Lyonnais, se nommait Tony Parker ?